Passer aux informations produits
1 de 4

Francesco Micieli

Enfantines / Kindergedichte

Enfantines / Kindergedichte

Prix habituel 17,00 €
Prix habituel Prix promotionnel 17,00 €
Réduction Épuisé
TTC. Hors frais postaux éventuels.

Enfantines : poèmes de l’imagination créatrice, poèmes du jeu pour de vrai, poèmes du jeu qui sait qu’il est un jeu mais qui se vit tout de même comme réel.

Le lecteur se sent immédiatement de plain-pied avec ces Enfantines : car elles suscitent en lui mille images intimes tirées de cet album qu’on feuillette encore quelquefois au hasard d’une impression furtive et imprévue. Tous ces poèmes ouvrent un univers où l’on se rejoint soi-même dans un temps révolu mais étrangement présent, un temps où la présence au monde était sans cesse questionnée, toujours inquiète et toujours merveilleusement comblée. Oui, que d’images ! et quel regard, quelle attention elles nous découvrent sur l’enfant que nous avons été et sur les enfants qui nous entourent. Car c’est une évidence : si « tu ouvres la porte de ta chambre, la mer est là » ; et l’on peut ajouter : la mort est là, la mère est là, le père est là, les oncles… et l’araignée et la panthère et le lion et l’ange, et Dieu, bien sûr.

Tous les lecteurs les reconnaîtront et reconnaîtront ces transactions secrètes, ces pactes que l’enfant conclut intimement avec ses proches, avec ses monstres aussi, au cœur de cet immense amour inquiet qui embrasse le tout. Tous les lecteurs reconnaîtront ces quelques lieux et quelques objets très simples qui peuplent le monde de l’enfance et les leçons des choses.

Francesco Micieli est né en 1956 à Santa Sofia d’Epiro, en Calabre. Il est issu d’une communauté albanaise, les Arbresh, installée là depuis des siècles. En 1965, ses parents quittent l’Italie pour aller travailler dans l’Emmental, en Suisse alémanique. Francesco Micieli apprend ainsi, outre les langues de son enfance (le dialecte albanais et l’italien), l’allemand et le suisse allemand. Il fréquente l’école élémentaire et secondaire à Lützelflüh puis à Burgdorf. Après son examen de maturité, il étudie les langues romanes et l’allemand jusqu’en 1982 dans les universités de Berne, Cosenza et Florence.

Il travaille dans le même temps comme dramaturge, acteur et metteur en scène : de 1976 à 1979, acteur au Protheater de Soleure, et, de 1979 à 1989, acteur, dramaturge et directeur au Théâtre Scharfenegge à Berthoud. Il enseigne de 1992 à 1999 à l’Ecole d’arts visuels de Berne/Bienne et à la Haute École des arts de Berne/Bienne. Il poursuit dans les années suivantes une carrière de journaliste indépendant à Berne. Il a été président de l’Association des auteurs de Suisse de 2007 à 2010. En 2011, il a été invité comme « Poetik-dozentur » à l’Université de Dresde. Il vit aujourd’hui à Berne.

Francesco Micieli est l’auteur de proses narratives, de pièces de théâtre et de livrets. Dans ses œuvres en prose, il évoque dans une langue à la fois concise et lyrique l’histoire de la migration des membres de la minorité albanaise d’Italie. Sa prose oscille entre poésie, récit, monologue et s’inspire de modèles littéraires de prose brève et condensée comme celle d’István Örkény.

De son œuvre abondante, seuls trois livres ont été traduits en français, par le même traducteur, Christian Viredaz, chez un éditeur suisse (les Éditions d’En Bas, 2013) ; ces trois livres forment trois étapes d’une sorte d’autobiographie, pour dire le déracinement, le sentiment d’être un perpétuel étranger au monde et à sa propre langue : Je sais juste que mon père a de grosses mains, Le Rire des moutons et Mon voyage en Italie.

C’est au contraire à une tentative de reconnaissance des traces de l’enfance, à travers la possibilité qu’aurait eue son propre père d’écrire et de se souvenir, que ces Enfantines se consacrent.

Traduit de l’allemand par Christian Viredaz.
Édition bilingue.

Informations techniques

Un volume de 104 pages, de format 15 cm x 20,5 cm, imprimé sur Arena Ivory Smooth 80 g par les Grafiche Veneziane.

Collection

Poésie

Date de parution

Afficher tous les détails